Avec la nouvelle année, les résolutions!

Après le temps des fêtes vient souvent un regain de motivation pour se remettre en forme, s’abonner au gym, vouloir manger mieux, prendre soin de soi, etc. Bien que les résolutions choisies soient parfois modestes et réalisables, certaines prennent plutôt des allures grandioses. Un grand nombre de personnes, le 1er janvier venu, commenceront telle ou telle diète, ou bien entreprendront un régime strict et structuré pour changer drastiquement leurs habitudes alimentaires.

Les pièges des diètes « à la mode »

Les années passent et les types de diètes « à la mode » se succèdent. Parmi les plus récentes tendances se retrouvent le jeûne intermittent, la diète cétogène, l’élimination du gluten sans raison médicale, la diète paléolithique, les cures de désintoxication alimentaire, le végétalisme et la diète Atkins, pour ne nommer que celles-ci. En effet, chaque année, plusieurs modèles émergent et font leur apparition dans l’univers des diètes alimentaires.

Même si certains régimes sont recommandés dans le cadre du traitement d’une condition médicale, la grande majorité des diètes ne sont pas être considérées comme des options saines de gestion du poids. Grand nombre de personnes se précipitent sur les dernières diètes « à la mode » comme s’il s’agissait d’une solution magique pour faire fondre la graisse… Mais la plupart des diètes populaires ont le défaut d’être très restrictives et de limiter les personnes qui les suivent à une routine qui détonne drastiquement de leurs habitudes.

Attention aux carences nutritionnelles!

Pourquoi, au bout de quelques semaines ou de quelques mois, la personne qui s’efforce de respecter des limites alimentaires strictes observe-t-elle généralement un relâchement dans ses habitudes nouvellement prises? Cela peut s’expliquer par le fait que ces diètes imposent des concepts irréalistes à maintenir au long terme.

De plus, elles exigent souvent la cessation totale d’aliments ou de groupes d’aliments, ce qui peut possiblement engendrer des carences nutritionnelles. Par exemple, le fait d’éliminer complètement les glucides implique de se priver des fruits, des produits céréaliers, des féculents ainsi que de la plupart des produits laitiers. Il est alors impossible d’atteindre tous les besoins en vitamines et minéraux nécessaires au bon fonctionnement du corps.

Par ailleurs, certaines diètes, comme le jeûne intermittent, limitent l’individu à un certain laps de temps pour manger sans restrictions. Cela peut entraîner une consommation excessive d’aliments durant cette période. Le respect de la période de jeûne peut apporter un certain sentiment de contrôle, mais n’est-ce pas plutôt un moyen de se déculpabiliser des périodes d’excès qui peuvent s’ensuivre? Ne faudrait-il pas s’éloigner de la nécessité du contrôle absolu pour être davantage libre de ses comportements alimentaires?

La clé pour une perte de poids saine

Comment entreprendre un virage plus santé, prendre soin de son corps et prévenir les maladies chroniques? Vouloir gérer son poids peut certainement apporter une amélioration de votre condition physique et vous permettre de vous sentir mieux dans votre corps, mais certains moyens pour y arriver sont définitivement plus sains que d’autres. Une perte de poids trop rapide peut entraîner une perte de masse musculaire et des carences nutritionnelles.

L’objectif, pour une perte de poids saine, ne devrait pas se mesurer en fonction du poids apparaissant sur la balance. Ce qui aura un impact direct sur votre état de santé, c’est votre sentiment envers vous-même ainsi que les bénéfices que vous retirerez des changements graduels dans vos habitudes alimentaires.

Il ne s’agit pas de tout changer de A à Z en une seule journée. Cela doit se faire par de petites modifications à votre alimentation actuelle et par des changements progressifs à votre routine. Vous ne perdrez peut-être pas 15 livres en une semaine, comme certaines diètes le promettent, mais vous trouverez un mode de vie sain que vous pourrez maintenir pour les années à venir. Soyez patient, et vos efforts seront récompensés!


Stéphanie Boily est diététiste au Centre de santé communautaire de l’Estrie à Alexandria en Ontario. Elle rencontre des clients de façon individuelle pour discuter de leurs objectifs nutritionnels et travaille avec eux pour améliorer leur alimentation. En contexte hors pandémie, elle anime des cours de cuisine dans des écoles de sa région (L’escouade culinaire) et avec les Centres ON y va (pour la petite enfance). Selon les besoins de la communauté, elle offre également des programmes et présentations diverses, dont Craving Change. 

* Cet article a été publié dans le magazine Vivre + de la FARFO, édition janvier 2021.